Eskenazi Roger

EskenaziNé en 1923 à Sarcelles. Décédé en 2003
1940 : Rencontre et amitié d’Hélène Wormser (Parmelin).
1941 : Rencontre et amitié d’Edouard Pignon Rencontre de Pablo Picasso.
1946-1947 : Fréquente l’atelier de la rue des Grands-Augustins jusqu’en 1944
Atelier de Fernand Léger Rencontre et amitié du sculpteur Etienne Hadju
Séjour à Florence, dessine d’après les Maîtres, étudie les fresques romanes au musée des Monuments français. Depuis 1947 : Travaille en Haute Provence plusieurs mois par an.
1946/1950 : Ecole du Louvre, étudie notamment l’histoire de la peinture au XIXe siècle avec Jean Cassou.
1950-1952 : A Lhote, pendant ses séjours en Egypte et au Brésil, confie son atelier à R. Eskenazi.
1950-1956 : "Chargé de conférences des musées nationaux", attaché au service éducatif du musée du Louvre.
1955 : Rencontre André Masson, qui le présente à D.-H. Kahnweiler.
1956-1958 : A l’école des Beaux-Arts d’Angers, enseigne le dessin, l’histoire de l’art, l’anatomie.
1984 : Paris et Avignon - Rencontre du chorégraphe Merce Cunningham - dessins pendant répétitions et représentations.
1989 : Rencontre de la chorégraphe Odile Duboc - dessins pendant répétitions et représentations.
1992 : Madrid - dessins d’après Goya - Musée du Prado.
1994 : Haute Provence - "Le Hussard sur le Toit" - dessins et aquarelles pendant le tournage du film de JP Rappeneau.
1998/99 : Paris et Montauban - Rencontre du metteur en scène Guillaume Lagnel - dessins et aquarelles pendant le spectacle "La Maison du Sourd" d’après les peintures noires de Goya.


" Cette obstination à dessiner, se mettant dans la gueule du motif ou s'en éloignant, saisissant les astuces du voir trompeur dans les illusions ainsi chapardées dans la vie même d'un dessin incisif et gestuel, où la main suit l'œil sur ses motifs au lieu de mimer un motif fixe qu'instantanément l'oeil objectif recueillerait, fait d'Eskenazi un peintre peu soucieux d'expressionnisme, ce qui peut étonner à voir la densité expressive de ses œuvres, le gestualisme spontané apparent de tableaux pourtant
longuement travaillés. C'est que le travail objectif du dessin puis de la composition des tableaux, n'est pas et ne peut pas être neutre. Eskenazi vit intensément ce qu'il fait et ce qui l'entoure et des tendances thématiques apparaissent, malgré la distance que, en produisant ses tableaux, il prend avec tout le matériau qu'il manipule.

    Denis Milhau

  Chronique sur Roger Eskenazi

Durée: 15'
Année édition module:2002

Eskenazidvd

DVD Roger Eskenasi

Prix (TTC)
25 EUR
État
Neuf DVD pour usage personnel
Référence
279

Le paiement est sécurisé par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.