Laubiès René

Laubies Né le 27 avril 1924, à Cholonville, près de Saïgon (Cochinchine-Viet Nam)
Décédé  le 13 Novembre 2006 à Mangalore(Inde).
Né d'un père avocat, originaire de la Lozère et d'une mère issue d'une vieille famille créole de La Réunion.
 A vécu en Indochine, au Maroc, en Angleterre, voyageant en outre à travers l'Europe; en Angleterre, France, partage son temps entre Paris et Nice. Depuis l'âge de quatorze ans, s'est formé seul à la peinture.
En 1953,il expose à la galerie Colette Allendy. Il rencontre le critique Julien Alvard.
En 1954, obtint le Prix Fénéon de l'Université de Paris. Fut Visiting-professor de l'Université d'Alabama, en 1956-1957. 

A participé au groupe des nuagistes avec
Benrath,Duvillier, Lerin notamment.  
Expositions personnelles, à Paris : 1953, 1954, 1955, 1959..., 1970; Wuppertal, 1954, 1962; New York, 1957, etc.  L'œuvre de Laubiès présente, depuis ses débuts, une rare continuité.
1979 Première rétrospective "Laubiès, peintures de 1949 à 1979" à la maison des arts André Malraux à Créteil.
1981 Seconde rétrospective à Milan.
C'est une peinture de climat poétique, non de démonstration théorique. La marche des saisons, avec leurs modes, leur éphémère actualité, la relativité de leurs absolues certitudes, n'a eu remarquablement aucune prise sur la démarche de Laubiès. L'admirateur de Victor Ségalen, le traducteur des "Cantos" d'Ezra Pound, situe hors du temps son interrogation du monde, appuyée simultanément sur le graphisme elliptique des paysagistes "Song" et sur la synthèse de la lumière des dernières oeuvres de Claude Monet. Il en résulte un langage léger et clair, que l'on a pu rapprocher de l'abstraction informelle de Fautrier, empreintes ténues sur le support de la couleur des états d'âme.

 Chronique

René Laubiès

 

Module disponible uniquement dans le DVD LES ANNEES LYRIQUES