Clareboudt Jean

ClareboudtNé en 1944 à Lyon, il vivait à Paris et à Pierre-Percée, sur les bords de Loire, à la Chapelle-Basse-Mer, où il avait son atelier. Disparu tragiquement en Turquie le 8 avril 1997.

1961-1965 Ecole des arts graphiques de Paris.
1967 Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris (atelier Etienne-Martin)
On a pu parler de Jean Clareboudt comme d'un sculpteur nomade. Très souvent en voyage, il observait les nombreux pays visités, les civilisations rencontrées et consignait sur des carnets ses réflexions, intuitions et projets, en quelques mots, en croquis rapides et magistraux. Il construisait à partir des matériaux trouvés sur place des édifices, de véritables sculptures éphémères dont les traces nous sont conservées sur des clichés photographiques.
Ses sculptures, la plupart monumentales, alliant bois, fer et quelquefois verre, ont été présentées dans de nombreuses expositions organisées par des musées, des centres d'art et des galeries en France et à l'étranger (Allemagne, Japon, Danemark, Espagne). 
En Allemagne et au Danemark on lui a confié la mise en valeur de sites entiers par l'installation de très grandes sculptures. Une de ses oeuvres orne un parc de sculptures à New-York. Il a été pensionnaire de la Fondation Calder, à Saché, mais également de nombreuses autres institutions au Japon, au Danemark, aux USA, aux Indes.
 Certainement un des premiers artistes français à s'inscrire dans le mouvement du "Land Art", il a dépassé, et de loin, les buts de ce mouvement pour l'élargir dans une synthèse étroite entre homme-nature-nomadisme proche, souvent, d'un certain animisme occidental. J.BRANCHET

 " Lorsqu'il en parle, Clareboudt s'exprime sur son travail en termes de tensions, rapports de force, d'énergie, fractures, ruptures, décollements, ambivalence et antagonismes, qui n'autorisent en rien l'interprétation symbolique. Il faut regarder l'oeuvre , l'esprit libéré des associations qui encombrent nos mémoires, dans sa littéralité absolue. Sil paraît légitime de situer Clareboudt dans la lignée des grands aînés américains du Minimalisme et du Land Art (...Richard Serra, Bruce Naumann, Robert Smithson...) il se sent proche d'un Fontana ou d'un Degottex." Renée Beslon


Chronique sur Jean Clareboudt

Durée: 12'50"
Année édition module:1999

Clareboudtdvd

DVD Jean Clareboudt

Prix (TTC)
25 EUR
État
Neuf DVD pour usage personnel
Référence
179

Le paiement est sécurisé par la plate-forme de paiement en ligne PayPal.