Cane Louis

Cane Né en 1943

Après ses études aux Beaux Arts de Nice puis de Paris, Louis CANE, en 1967, "réintroduit le signe pour affirmer le sujet", et frappe ses toiles du tampon "Louis CANE, artiste peintre".

La revue, « Peinture, cahiers théoriques », dont Cane est l'un des fondateurs, paraît en 1971, en même temps que s'accentuent les divergences au sein du groupe Supports/Surfaces. Il réalise cette même année, ses premières expositions personnelles à Paris et participe à la deuxième et troisième exposition Supports/Surfaces au Théâtre de la Cité internationale à Paris en avril, puis en juin au théâtre de Nice.

Jusqu'en 1975, Cane continue ses séries abstraites : des Toiles découpées à compter de 1970, toiles sans châssis, étalées sur le sol, puis peintes par vaporisation et pliées en deux, enfin découpées et agrafées directement sur le mur suivies par les Toiles au sol de 1972, réflexion sur l'espace dans la peinture et sur le chromatisme, enfin les séries Sol/Mur de 1974-1975, des toiles noires saturées de couleur par pulvérisation.

Entre 1973 et 1978, il effectue de nombreux voyages en Italie, où les fresques de Raphaël au Vatican vont l'influencer, puis étudie la peinture classique, celle de Cimabue et de Giotto notamment.
D'une peinture abstraite à un retour définitif à la figuration, en 1978, Louis Cane réfléchit sur l'histoire des formes picturales et se lance dans une figuration exacerbée de figures emblématiques, des femmes nues et écartelées, des accouchements, des Annonciations, des déjeuners sur l'herbe… dans des styles. 

Chronique sur Louis Cane

Disponible uniquement dans le DVD "SUPPORTS/SURFACES"