Boto Martha

Boto Née en 1925 à Buenos-Aieres. Décédée le 13 octobre 2004 à Paris.

Après des recherches dans la peinture impressionniste, expressionniste le surréalisme et l'abstraction, Martha Boto en 1956  se rapproche des partisans de l’art concret et s’intègre à l’association Arte Nuevo. Dans le cadre de ces rencontres elle fait la connaissance de Grégorio Vardanega. A partir de 1957 elle adhère au groupe A.N.F.A. (Artistes Non Figuratifs Argentins) et participe à de nombreuses manifestations d’art concret. Elle exprime alors ses premières  expérimentations sur l'espace et crée ses premiers mobiles en mouvement aléatoire.
En 1959, elle s’installe å Paris avec Grégorio Vardanega et entre à la galerie Denise René. A partir de 1963 elle réalise ses premières œuvres cinétiques et adhère à la Nouvelle Tendance. Elle se dirige vers la création de structures suspendues, mobiles en plexiglas.
Puis elle traite  le mouvement avec les moteurs électriques et développe son œuvre  à l'intérieur de boîtes  électriques en lumière et mouvement.
Projections d'images polychromes sur une surface plate, projections optico-graphiques. Colonnes en plexiglas transparentes. En  1969 la Galerie Denise René qui lui rend hommage. 
La peinture réapparaît vers des rythmes ondulatoires, graphismes : séries des "Cyclistes", "Jeux", "Vallée des escargots", "Communications", 'Vibrations".

Chronique sur Martha Boto

Module vidéo disponible uniquement dans le DVD "LUMIERE ET MOUVEMENT"