Debré Olivier

Debre Né en 1920 à Paris   Décédé en 1999  

Membre de l'Institut

Il rencontre Le Corbusier en 1939 après son admission à l'école des Beaux-arts de Paris.
Olivier Debré réalise ses premières pentures vers 1943 sous l’influence de Picasso En 1945 il réalise des œuvres plus figuratives à base de gouache ou d’encre de chine A la Libération, il rencontre des peintres avant-gardistes tels que Poliakoff, de Stael, Soulages.
Dans les années 1950-55, on retrouve les grands " signes personnages " dans les dessins à l’encre. Vers 1960, son œuvre prend un tournant certainement suite à ses rencontre aux Etats-Unis avec les maîtres de l’expressionnisme abstrait (Kline, Rothko, Olitski). C’est ainsi qu’ Olivier Debré souhaite marquer davantage son action à l’aide d’une marque visible (Grand ocre, tache jaune pâle, 1964).Après 1965, les formats s'allongent, suggérant à la fois la vision panoramique d'un espace sans limites et la plongée dans une quasi-monochromie (Bleu tache jaune de 1965). 
Il représente la France à l'exposition Universelle de Montréal en 1967. A la fin des années 1970, ses œuvres atteignent des proportions énormes (plus de

1995  Rétrospective à la galerie nationale du Jeu de Paume à Paris.

1997 Il collabore avec la chorégraphe Carolyn Carlson pour qui il réalise les décors, et les costumes du ballet "Signes" dont le thème est la peinture d'Olivier Debré, ballet repris à l'Opéra Bastille en 2000 et 2003.


Chronique sur Olivier Debré

Module disponible uniquement dans le DVD LES ANNEES LYRIQUES