Buraglio Pierre

Buraglio Né en 1939 à Charenton le Pont

1959 Ecole nationale supérieure des Beaux-arts à Paris.
1963 Travaille dans l'atelier de Roger Chastel à l'Ecole des Beaux-arts et rencontre Bioulès, Kermarrec, Laksine, Parmentier, Poli, Rouan, Viallat

En 1964, il agrafe des chutes de toiles pour recréer une composition.
En 1967, il définit la peinture par trois interdits : impossible de figurer, de signifier, d'exprimer, et un impératif : subvertir. Les assemblages où Buraglio recycle le je-ne-sais-quoi et le presque rien des matériaux non picturaux s'inscrivent dans la tradition qu'inaugurèrent Braque, Picasso, voire Schwitters : humour de "mettre au carré" un châssis de peinture pour en faire une fenêtre ou son simulacre: un tableau.
Dans les années 70, Buraglio prend comme  matériaux  des objets trouvés comme les châssis de fenêtres et verres colorés, les papiers d'emballage de Gauloises bleues .
1984-1986 Travaux à partir de matériaux hors d'usage: suite Métro della robia, récupération de plaques de métro bleu en acier émaillé; suite Bleu Proust, plaques offset impressionnées et cadres sérigraphiques récupérés.

Chronique sur Pierre Buraglio

Disponible uniquement dans le DVD "SUPPORTS/SURFACES"